J'AI TESTÉ 1 SEMAINE DE JEÛNE INTERMITTENT

Est-ce que je vous ai déjà dit que j'aime particulièrement manger ? Maintenant vous savez. Le truc, c'est que l'été et les festivals ne s'accordent pas particulièrement avec une alimentation équilibrée... et j'ai ressenti le besoin de chouchouter un peu mon estomac. Sans pour autant vouloir réellement perdre du poids, c'est quelque chose qui ne m'intéresse pas pour le moment. C'est pourquoi j'ai décidé le jeûne intermittent.

Qu'est-ce que c'est ? Déjà ce n'est pas un régime : pas question que l'on dicte ce que je dois ou ne dois pas manger. Il consiste simplement à guider quand manger. Ici, c'est sur une période de 8h. En bref, vous mangez comme d'habitude, mais sur une période plus courte, puis vous jeûnez pendant 16h ! Comme je sais que je suis parfois un peu... pas très claire, je vous mets quelques liens en français, en anglais et même une vidéo !

J'ai décidé de reprendre le principe du So Girly Blog et de sa série « A Better Me » qui prendre la forme d'un carnet de bord de bouffe et que je suis chaque semaine avec plaisir. Bien sur, elle le fait bien mieux que moi, alors je vous conseille vivement d'aller lire ses articles !




Jour 1


La veille, j'ai terminé de manger avant 22h donc mon premier repas sera à 14h. Je me lève en ayant légèrement faim mais je me contente d'un (très) grand thé vert à la menthe.

Vers 13h, je commence à avoir faim (peut-être parce que je lis des recettes qui ont l'air délicieuses). Je ne commence pas à cuisiner immédiatement parce que je sais que je vais me jeter sur la nourriture dès qu'elle sera prête.

A 14h, je me prépare un repas comme d'habitude : cette fois c'est chili con carne sans viande et un yaourt nature, je suis calée jusqu'à 18h où je prends quelques biscuits.

Je n'ai pas vraiment faim par la suite : je mange simplement un reste de taboulé industriel dans lequel j'ajoute une petite tomate vers 21h30. Je bois enfin une grande infusion devant Netflix avant de me forcer à ne pas finir la saison 2 de Derry Girls en une soirée.



Jour 2


Je me lève sans avoir faim et me prépare un (très grand) thé tout en faisant cuire des lentilles pour le midi. Vers 11h40, je regrette de ne pas avoir mieux mangé la veille au soir parce que j'ai sacrément faim ! Je me sers une eau infusée au citron industrielle avant de me rappeler juste à temps qu'elle est sucrée : je me rabats sur deux grands verres d'eau mais j'ai toujours super faim.

Au bout d'une heure, ça me passe mais j'attends impatiemment 14h pour pouvoir manger la salade de lentille que j'ai cuisinée.

A 18h, je prends des Krisprolls en guise d'en-cas qui me tient au ventre jusqu'à (oups !) 22h : trop concentrée sur mon travail, je rate le début du jeûne. Je me dépêche de manger le reste de la salade de lentille avec 2 petits Krisprolls (on change pas une équipe qui gagne). Je finis avec une infusion et la fin de la saison 2 de Derry Girl (oui, déjà).



Jour 3


Je me lève sans avoir faim mais je ne déroge pas à la règle : un grand thé pour me réveiller. Je patiente jusqu'à 13h où la faim commence à se faire ressentir. Je bois un grand verre d'eau et la faim disparaît : je me demande si je ne confonds pas faim et soif.

A 14h, je me fais une salade tomate-feta et je mange les lentilles qu'il me reste.

A 20h, je me fais des avoines aux oignons avant de rejoindre des amis en terrasse. Finalement, il pleut et la sortie est annulée : je me rabats sur une grande tisane.





Jour 4


Je n'ai toujours pas faim en me levant, mais midi approchant, elle se réveille petit à petit. J'enchaîne quelques thés jusqu'à 14h ou je me prépare du bœuf haché aux champignons et aux tomates, le tout accompagné d'une salade verte. Je n'ai pas vraiment faim jusqu'au diner.

Le soir, je me cuisine une tarte aux oignons - franchement délicieuse - avant de boire une grande infusion.



Jour 5


Je me lève sans avoir faim - je ne saute pas mon thé habituel - et je suis pas mal occupée toute la matinée. Vers 14h, je reprends de la tarte aux oignons que j'accompagne d'une salade verte. Il faut dire que ça ne me cale pas trop et je me rattrape pour le goûter avec quelques Krisprolls (oui, je fais une fixette sur les Krisprolls). Le soir, je prépare du riz avec une sauce tomate maison. Je n'ai plus très faim avec les Krisprolls de l'après-midi alors j'ai pas mal de restes.



Jour 6


J'ai un peu faim quand je me réveille mais un grand thé plus tard, elle s'efface et je réussis à tenir jusqu'à 14h. Je termine le riz de la veille et il me tient au ventre jusqu'au soir. Des amis me proposent de sortir et je grignote des restes avant de les rejoindre. Je bois quelques bières après 22h : j'ai donc brisé le jeûne !



Jour 7


Je me lève assez tard donc je me prépare directement des lasagnes ! J'en bave jusqu'à ce qu'elles soient cuites et j'en mange une bonne part. Je n'ai pas faim jusqu'au soir où je mange... La même chose ! Je suis plutôt fière de moi : mes lasagnes sont franchement réussies !





Qu'est ce que j'en retiens ?


Après la saison des festivals et sa dose de mal-bouffe, je pense que j'avais bien besoin d'accorder une pause à mon estomac. Très franchement, c'est chose réussie ! Je me suis sentie moins "lourde" après les repas, j'ai eu moins mal au ventre pendant la digestion et régler ainsi les moments où manger m'a obligée à cuisiner davantage. J'ai aussi pu remarquer qu'il m'est presque impossible de commencer ma journée sans un grand thé.

Cependant, j'ai pu travailler de chez moi pendant cette période mais j'imagine mal appliquer la chose à des horaires de bureau ! Il est quasiment impossible pour moi de commencer une journée de bureau sans un bon petit déj' et la pause du midi est souvent trop courte pour pouvoir faire un vrai repas ! De même, il est difficile de respecter la période de jeûne lorsqu'on sort le soir ou de gérer les imprévus.

En réalité, il est conseillé de faire du jeûne intermittent 2 ou 3 fois par semaine, ce qui permet de vivre sans avoir à se soucier de quand manger ou culpabiliser de briser le jeûne. En bref, je pense que je retenterai sans doute l'expérience mais sur une période plus longue et avec seulement 2 ou 3 jours par semaine.



Avez-vous déjà testé ce style de jeûne ? Si non, ça vous tenterait ?

2 commentaires