L'ESPACE DANS LE RAP

Passion classement, bonjour. Oui c'est moi, la meuf qui fait rentrer le rap façon classification décimale de Dewey (le gamin chiant dans Malcolm, là). Cette fois-ci, je reviens avec l'espace, le cosmique et autres sujet de vidéo pour YouTubeurs/Vendeur de fringues. C'est un sujet qui semble fasciner - normal, il faut bien trouver une autre planète à bousiller - et nos chers rappeurs ne font pas l'exception.

Voilà donc cinq sons sur le thème spatial, c'est parti !



Lune de VALD


Encore du VALD, oui je sais. Cette fois-ci, il aurait expliqué avoir envié les textes techniques de Kacem Wapalek et tenté de faire la même chose. Je suis pas sûre d'avoir bien compris pourquoi le morceau s'appelle Lune et ce qu'il fait au milieu de cet article, mais il a un petit charme, il faut le dire.




La tête dans les étoiles de James Deano


Je ne vous avais encore jamais parlé de James Deano, un classique du rap belge. Ici, il est bien question de s'évader - ou plutôt de la difficulté à s'évader - sans drogues récréatives. Un son sans prétention toujours agréable à écouter.




Appollo de L'Or du Commun feat. Roméo Elvis


Restons près des bières, du chocolat et des frites : voilà une version plus NASAienne (comment ça ce mot n'existe pas ?) avec le trio belge accompagné ici de Roméo Elvis. S'il est question du programme Appollo et du plus fameux vaisseau spatial de Star wars, on nous précise bien qu'ils ne comptent pas suivre leur voie : pas d'échec possible, que de l’ascension !




Les OVNI de Lorenzo


Il est difficile de ne pas parler de Lorenzo qui apportait une soucoupe volante sur scène lors de sa tournée. Les OVNI est le premier son de l'album Rien à branler et fait office d'introduction : après des extraits de reportages sur d'étranges apparitions, Lorenzo nous raconte son encore plus étrange rencontre et comment il a découvert le shit de l'espace...




Cosmonaute de Klub des Loosers


Pour finir, je vous partage la version du Klub des Loosers : plus désespérée et dont l'écriture diffère du reste des morceaux. Solitude, rejet des autres, difficulté à s'intégrer, fin de l’existence... Autant de raison de se lancer dans un doctorat sur l'aéronautique afin de pouvoir entrer CNES et avoir une chance de partir sur l'ISS.






Vous aussi, vous êtes fascinés par la conquête spatiale ?